U.S.S. BOTANY BAY

jeudi 19 mars 2015

It's real...

... and it's spectacular...

mercredi 18 mars 2015

MOTHER OF GECKOS


Bon... chez nous autres, on dit tarente... mais gecko des murs ça marche aussi... Quelle maison provençale n'en abrite pas ? Sympathique petite bestiole...

mercredi 11 mars 2015

The Times, They Are a-Changin'

lundi 9 mars 2015

MOTHER OF GINKGOS

Alors déjà on s'y prend un peu à l'avance et on prépare les pots avec la bonne terre qui va bien... Ici, dans mon jardin d'adoption temporaire, elle est sublime...


Ensuite on construit la petite serre de jardin à ~40 euros sur Amazon... pour protéger les graines de toutes les bestioles susceptibles de les convoiter... Et il y en a plein !!


Et puis, on sort les 31 graines du frigo... et on plante... On croise les doigts aussi... parce qu'elles y étaient depuis 2 ans, au frigo... bien conservées dans 2 petits pots en verre avec couvercle... Mais est-ce que la graine du ginkgo est encore capable de germer avec une année de retard ? Je ne sais pas si c'est documenté quelque part mais on verra bien...


samedi 28 février 2015

MEET ZEBRA !

Bon je confirme, un marcassin ça s'exprime bien comme dans Astérix...


Hey doucement fifille !!


Kids, don't try this at home !!

vendredi 6 février 2015

MISTRAL NOCTURNE

« Tu verras dans le Sud il y a du vent - Oui, oui t'inquiète... » Mmmh... et bien ça se confirme... les 3, 6 ou 9 jours de Mistral... Très froid en hiver et servant de clim' l'été... Mais le boucan que ça fait... une sorte de grondement continu... toute la journée mais surtout toute la nuit !! Impressionnant... Bon... il paraît qu'on s'habitue avec le temps...

mardi 6 janvier 2015

MIGRATION

Comme vous le savez, ou ne le savez pas, l'U.S.S. Botany Bay a élu résidence très récemment en Provence... Ses cales pleines, comment transporter des dizaines de plantes en pot ?


Et bien en les dépotant toutes... en enlevant un maximum de terre sur les racines... et en enveloppant ces mêmes racines dans du film alimentaire... Transportées avec bien plus de facilité, puisque plus légères sans le poids du terreau ni des pots, elles ont pris le train depuis Paris dans un simple sac en plastique. Un peu plus de 24H plus tard, elles furent rempotées sur place avec une terre d'une qualité incroyable...


Je sens que 2015 va être feuillu et fleuri !! En plus, le problème avec les commentaires semble résolu... !!! Je m'en excuse encore...

dimanche 21 décembre 2014

VOIE MIELLEUSE


Bien sûr, sur le chemin, il y a la fabrication de mon propre miel... Tout le monde en fait ici donc ce sera facile pour avoir un coup de main pour débuter... Mais ça aussi... ça fait partie du projet final... alors patience... « Rome ne s'est pas faite en un jour »...

lundi 15 décembre 2014

Tilleul & Piments


L'année prochaine ce sera ma propre cueillette ?
Best tilleul like ever!!!

lundi 20 octobre 2014

Orchidée Béate





Mmmh... d'après vous qui contribue au partage ussbotanybayesque avec l'épanouissement de cette magnifique orchidée ? De « maison » cette fois-ci... Mais non il n'y a pas d'indice dans le titre...

mercredi 15 octobre 2014

M@rie-Cl@ire et les orchidées sauvage de sa colline, part2

« Voici donc la suite du reportage photo qui vous montrait récemment les premières floraisons d’orchidées sauvages tout près de chez moi.
Aujourd’hui je vous présente d’abord : Platanthera bifolia (Orchis à deux feuilles) au parfum très prononcé (entre vanille et jacinthe). C’est le seul à être dédaigné des gros chevaux Comtois qui entretiennent la colline. Avec lui, l’amusant Aceras anthropophorum (Orchis homme-pendu...) dont les fleurons ressemblent effectivement à des petits bonshommes en suspension ! »



« Ophrys insectifera (O. mouche) que je ne vois pas chaque année (pourquoi ?). Plutôt rare par ici. Puis l'Anacamptis pyramidalis (Orchis pyramidal) présente un épi très serré, d’un rose vif, au bout d’une tige grêle. En assez grandes colonies. Ils se voient de loin, eux aussi : »



« Plus discret : Gymnadenia conopsea (Orchis moucheron) à l’odeur pas très agréable. Et l'Ophrys fuciflora (Ophrys bourdon) au labelle très large et aplati : »



« Ici l'Ophrys scolopax (Ophrys bécasse). Les marques sur le labelle sont assez variées, semble-t-il, selon les régions. Aussi l'Ophrys apifera (Ophrys abeille), rare certaines années. Sa colonne très allongée ressemble à une tête de cygne avec le bec : »


« Le sépale dorsal est rejeté en arrière. C’est le seul Ophrys à pouvoir pratiquer l’auto-pollinisation. Celui de la photo s’est semé tout seul dans une de mes jardinières.

Le dernier à fleurir, le plus spectaculaire, Himantoglossum hircinum (Orchis bouc). L’épi peut atteindre 50 cm de long et présenter 50 à 60 fleurs au labelle démesuré (jusqu’à 6 cm). Son surnom est dû plus à la longueur du labelle qui ressemble à une barbichette qu’à l’odeur de la fleur qui n’est pas si terrible ! »


Merci encore à M@rie-Cl@ire !

mercredi 8 octobre 2014

M@rie-Cl@ire et les orchidées sauvage de sa colline, part1

« Aujourd’hui je voudrais vous présenter les premières des orchidées sauvages que j’ai le plaisir de voir refleurir chaque année au printemps, à moins de 100 m de chez moi, en Auvergne à 600 m d’altitude. Ce sont les trois premières espèces à fleurir, sur les douze que je photographie régulièrement d’avril à fin juin. La première c’est Ophrys sphegodes (Ophrys araignée), pas très spectaculaire, mais il annonce les beaux jours ! »


« Puis Orchis mascula (Orchis mâle), très élancé, bien coloré, il se voit de loin ! Sa floraison ne dure pas très longtemps, malheureusement, mais j’aime beaucoup sa couleur. »


« En troisième et quatrième photos, voici Orchis purpurea (Orchis pourpre, variété claire). En très grand nombre, par ici. Contrairement à Orchis mascula sa floraison est très longue, car son épi, très serré, comporte beaucoup de boutons qui s’ouvrent successivement jusqu’en haut avant que les fleurons de la base ne fanent. »



« Dans quelque temps fleuriront d’autres espèces qui feront l’objet de nouveaux billets ! »

Et bien merci M@rie-Cl@ire ! À très bientôt pour la seconde partie !!
Comme certains d'entre vous savent déjà, l'U.S.S. Botany Bay rencontre de multiples obstacles sur sa route... Des anomalies spatio-temporelles, un couloir subspatial ou encore d'importantes perturbations gravitationnelles... qui rendent la communication avec la Terre difficile... J'espère que ces inconvénients seront résolus prochainement... En attendant... les contributions de lecteurs sont les bienvenues ! Merci encore à M@rie-Cl@ire !

mardi 15 avril 2014

Le souci du Père Lachaise




Le Père Lachaise s'est fait beaucoup de soucis ces derniers temps... surtout dans le coin à gauche de l'entrée principale... Non, je ne suis pas responsable de ce semis sauvage mais j'adhère totalement !

mardi 1 avril 2014

Code couleur des cordes Aquila pour ukulélé



Si jamais ça vous prend, vous aussi, de vous mettre à l'ukulélé (soprano)... et d'acheter de belles cordes Aquila pour remplacer les espèces de "trucs" en plastique noir qui faisaient office de cordes lors de l'achat... Sachez qu'il n'y a aucune indication pour identifier les cordes dans le paquet... juste des pastilles de couleur... Alors voilà : Sol = blanc ; Do = vert ; Mi = bleu et La = rouge !

samedi 8 mars 2014

BUZZING WINTER

Depuis début février les amandiers sont en fleur dans l'Aude... dans le Sud quoi... On croise les doigts pour qu'aucune vague de gel ne gâche tout cela... Et les abeilles qui ont déjà commencé leur travail...

lundi 20 janvier 2014

RIKISHI ET GINKGO









La chevelure entière des rikishi est attachée en couronne, lissée avec de l'huile et façonnée en un chignon qui ressemble à une grande feuille de ginkgo. Cette coiffure (oicho-mage) que seuls les meilleurs lutteurs des divisions supérieures peuvent porter, lorsqu'ils sont en tournoi ou en représentation, amortit en outre les chocs à la tête. Mais du ginkgo les lutteurs de sumo attendent surtout qu'ils transmettent à leurs corps et à leur esprit une part de son invincibilité. SOURCE

vendredi 13 décembre 2013

MINEUSES EN GRÈVE


Dans la plus grande discrétion les marronniers ont très peu souffert de la fameuse mineuse du marronnier en cette année 2013... J'ignore pourquoi... D'habitude les signes apparaissent dès août mais là jusqu'à la chute naturelle des feuilles fin octobre-début novembre, rien... dans toute la région parisienne du moins...

lundi 25 novembre 2013

Un bois qui coule


Rien de tel qu'un cadeau qu'on s'offre à soi-même... Après le nouvel alto de l'année dernière... Je suis allé aux Journées des Musiques Anciennes pour commander... un nouvel archet. Il sera fait d'Amourette franche par un archetier belge qui avait en démonstration sur son stand une portion du tronc de cet arbre. Quelle surprise en soupesant ce morceau de bois ! Quelle densité ! Pas étonnant qu'il ait la réputation de ne pas flotter à la surface de l'eau !!

mercredi 6 novembre 2013

Happy Ginkgo To Me

6 ans, 6 graines de futurs Ginkgos bilobas ?

lundi 28 octobre 2013

Secrets and Ails

Le premier secret est double... Tout d'abord laisser en place le long feuillage, même sec, permet de conserver les têtes près de 6 mois. Si on le coupe, l'ail ne sera guère bon au-delà de 3 mois... De plus, le germe ne démarrera pas si on préserve le feuillage. Comme n'importe quelle plante, l'ail monte en graines à sa manière lorsqu'il est stimulé par cette coupe... Il produit donc un germe dans chaque gousse... Et puis c'est tellement joli lorsque les feuilles sont tressées entre elles...


Le dernier secret de l'ail, je l'ignore encore... un jour peut-être ? Il s'agit de sa culture... J'ai bien naïvement planté quelques gousses au printemps... elles se sont développées... Les feuillages sont sortis d'une quinzaine de centimètres au-dessus du sol et puis... plus rien... Au final, j'ai récupéré des gousses rondes bien dodues... Très bonnes à la consommation mais pas la moindre ébauche de tête en vue... OK la terre utilisée était très lourde mais j’espérais quand même... Je retenterai dès que les conditions de culture seront plus favorables... Bientôt... ?



lundi 16 septembre 2013

La mélisse envahissante ?

Comme je l'ai déjà dit en parlant de la mélisse [1] [2], je craignais une extension vaste et incontrôlée au jardin après la mise en terre... Une menthe a déjà tendance à se propager ainsi donc la méfiance s'imposait... Finalement c'est par les graines, qui tombent à son pied, qu'elle se propage et non pas par rhizome... donc il suffit de surveiller et de retirer les petites pousses de l'année à l'automne... dans une terre humidifiée par la pluie, elles n’offriront aucune résistance... Aucun envahissement à déplorer donc... Ou alors... vous les laissez pousser pendant deux ans et vous les aider à se propager... chez les autres !!


vendredi 26 juillet 2013

Le jardin botanique de la rue d'Assas à Paris


Le jardin botanique de la rue d'Assas
Faculté des sciences pharmaceutiques et biologiques
Université Paris Descartes
4, avenue de l’Observatoire 75006 Paris
Entrée par les grilles face au 102, rue d’Assas


« 1884, le jardin botanique voit le jour. Esthétique et agréable, sa vocation première est de permettre aux étudiants d’apprendre le nom de diverses plantes médicinales ou toxiques et de les reconnaître.
Environ 400 espèces sont aujourd’hui observables en extérieur et dans les serres du jardin. En 2001-2002, ces dernières ont été entièrement refaites, à l’identique de celles conçues par les ateliers de Gustave Eiffel.
En plus des variétés médicinales et toxiques, plantes tropicales, oranger, ortie géante, papayer ou encore cotonnier habitent ces serres de collections. Entre ses allées, le jardin botanique abrite également un bassin accueillant faune et flore aquatiques. Nénuphars, jacinthes, grenouilles, poissons, canards... y vivent en harmonie. »


Découvert il y a quelques mois par hasard, je me demandais s'il était possible de le visiter... Finalement il semblerait que ce soit possible le jeudi après-midi entre 14 et 16H... à condition de prévenir 48H à l'avance... Ça doit valoir le coup car vu de l'extérieur, il a l'air très bien entretenu...

lundi 8 juillet 2013

Maigre récolte de framboises...

Maigre récolte de framboises cette année mais récolte quand même !! Il en reste à venir presque la même quantité... Pour revoir les épisodes précédents, c'est ici : [1] [2] [3]
Finalement la gale n'aura pas fait trop de dégâts et surtout ne s'est pas installée après avoir retiré les feuilles atteintes... on verra l'année prochaine...

mercredi 19 juin 2013

Le mur végétal de la rue des Petites Ecuries

Le mur végétal de la rue des Petites Écuries est tristement laissé à l'abandon... Je me demande qui s'en occupe... La copropriété ? Les commerçants ?